Récit couvrant une période de trois années dans la vie de Daniel MATHIEU, face à l'ultimatum d'une rare maladie incurable (cholangite sclérosante primitive). Dès le diagnostic tombé, survient le rappel de mettre de l'ordre dans sa vie avant qu'il ne soit trop tard : quelques mois tout au plus ! Entre les symptômes qui s'accélèrent, les malaises qui s'enchaînent, les examens qui se suivent, les traitements aux effets incertains et la transplantation éventuelle du foie, le chronomètre décompte l'approche d'une échéance prochaine et définitive. Une course abracadabrante d'espoir, d'avenues improbables, de questionnements, de la médecine, du miracle tant espéré et de ses conséquences insoupçonnées.

Suivre la chronologie article par article, numérotés en série, colonne droite "Archives du blog".

mardi 25 novembre 2014

ANNEXE D : LA GREFFE DU FOIE

La transplantation hépatique est une intervention chirurgicale intrusive d'importance mais très bien rodée aujourd'hui. On m'a retiré le foie, la vésicule biliaire, les canaux biliaires, le duodénum et une petite partie des intestins. Avec cette partie des intestins, on m'a reconstruit des canaux biliaires, dont un 'tronc' plus large qui sert de réservoir à la bile, tout comme le faisait auparavant la vésicule.

Cela laisse une énorme cicatrice en travers l'abdomen, le long du diaphragme.


Cicatrice le16 mai 2014, 13 jours après la greffe

Plusieurs dizaines de points de sutures sont nécessaires pour recoudre le foie en place dans l'abdomen, pour la connexion de l'organe et de ses canaux et pour refermer la plaie. Quelques agrafes métalliques ont été requises pour maintenir les sondes et drains en place.

La plaie a besoin d'un nettoyage quotidien au début, ainsi qu'un changement des pansements régulièrement et la douche est strictement interdite tout aussi longtemps que les points ne sont pas retirés. La toilette de chat est requise. Cela durant 6 à 8 semaines.

J'ai soigné aussi la plaie, une fois les points retirés, avec une crème cicatrisante à base de vitamine E, en un massage léger, deux fois par jour, durant 6 mois. Ensuite, je m'en tiens à une fois par jour, le soir après ma douche. Même si des douleurs "fantômes" surviennent de temps à autres, la plaie est indolore tant que je ne fais pas d'effort physique intense. Les infirmières me disent que la plaie ne paraîtra plus dans un an, à condition que je ne l'expose pas au soleil et que je la protège.


Cicatrice le 3 novembre, 6 mois après la greffe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire